Accueil et biographie

Quelques poèmes

Slams de l'âme

Slams verts

Quelques contes

Réflexion sur l'environnement

Réflexion sur la culture

Quelques critiques

Bibliographie

Atelier de haïku

Contact

Photos médias


Réflexion sur la culture

de Bernard Anton

Qu’est-ce que la culture ?

J’ai posé cette question aux arbres qui pensent

aux légumes qui poussent dans

le jardin des expériences

J’ai posé cette question aux fruits qui fructifient

aux champs de fleurs qui dansent

aux oiseaux qui orchestrent sons et transes

J’ai posé cette question aux

génomes des semis qui s’épanouissent

à chaque molécule de rosée qui

rafraîchit et revigore les semences

J’ai posé cette question aux papillons et abeilles

qui butinent avec une millénaire intelligence

J’ai posé cette question aux bipèdes

quadrupèdes, reptiles qui ont voyagé plus loin

et acquis une somme infinie de connaissances

J’ai posé cette question aux

principaux éléments hauts de couleurs :

la terre, le feu, l’air, l’eau, la lumière

rencontrés à la croisée des chemins de croyances

disposant des caractéristiques qui

caractérisent ce que prise une âme riche

en devenir et en sciences

J’ai posé cette question aux astres, aux aguerris,

aux as de la pensée et de l’esprit

leur ai expédié des lettres qui

transcendent les simples réflexions

J’ai posé cette question aux culturistes des théories

qui cultivent oisifs au-delà du néocortex

des tours de songes

dont le dépassement conduit à la qualité

de l’inexprimable intelligible essence

J’ai posé cette question à mes cinq sens

aussi au sixième le cas échéant

qui active l’héritage du savoir immense

et recrée constamment un futur qui chante

J’ai posé cette question au vivant en moi

uni à l’intemporel

à l’ultime essentielle référence

J’ai attendu en quête d’éclairance

une réponse de toutes ces catégories d’instances

Un soir d’orage et d’électricité dans l’air

j’ai cru recevoir ces paroles fragiles

qui avaient l’effet d’une surnaturelle musique :

C’est la nature, le retour à la nature,

la revalorisation de la perfection de la nature

avec ou sans artefact

C’est l’écoute de la nature qui

cultive en chacun l’éternelle nature

C’est l’achèvement de l’inachevable

enivrement dans la nature

C’est l’union à la nature non configurée

propice à toutes les espèces croisées

C’est la nature réinventée qui

marche sur les routes de l’univers

jamais domestiquée ni répétée

sans contingence nullement saturée

C’est encore la nature

toujours nouvelle aux quatre vents

qui nourrit et élève ce qui est

C’est… la Conscience

dans laquelle tout apparaît et disparaît